Pages Menu
Facebook
Categories Menu
Le fruit de mon imagination

Le fruit de mon imagination

Parution 31 aout 2016 – Le fruit de mon imagination constitue une expérience littéraire d’une intense subjectivité, à mi-chemin entre le suspense psychologique et la comédie de boulevard, où l’essentiel n’est pas tant de connaitre la vérité que de vivre le doute à hauteur de personnage. Dès lors, vous verrez, tout devient possible. 

 

LE RÉSUMÉ
Marianne Portelance, une libraire de trente-sept ans qui gagne à peine plus que le salaire mini- mum, parle souvent d’elle-même à la troisième personne. Elle doit son prénom à une chanson de Leonard Cohen, mais se voit plutôt comme un personnage de film. La Gloria de Cassavetes sans son révolver, ou une Amélie Poulain échouée dans le Mile-End. Candide et magnifique perdante, elle ne sait rien faire, ce qui ne l’empêche pas de rêver d’apprendre un tas de choses inutiles, par exemple jouer du ukulélé ou tricoter des pulls pour les arbres. Elle aimerait surtout tomber enceinte, mais son corps lui refuse ce cadeau si simple. Dès lors, rien ne va plus pour Marianne, qui s’imagine bientôt que Vincent la trompe avec une femme, plus belle, plus jeune, plus fertile. Entre deux séances d’une psychothérapie qui ne la mène nulle part, elle imagine les pires scé- narios et s’enfonce peu à peu dans la paranoïa. Ne reculant devant aucune extravagance pour faire jaillir la vérité, elle s’acoquine avec un chauffeur de taxi qui préfère prendre en filature les hommes infidèles plutôt que d’être coincé dans les embouteillages du centre-ville de Montréal. Dans leur folie à deux, ils trouveront des réponses inattendues à leurs questionnements. 

  

L’EXTRAIT
C’est la troisième fois cette semaine. La huitième depuis le début du mois. Tenant toujours le compte de nos étreintes, je guette dans nos statistiques intimes le moindre indice de récession amoureuse. J’aime toutes les phases de la baise : avant, pendant, après. Vincent, lui, se contrefiche de l’après. Je le sens toujours un peu absent quand il promène une main distraite dans mes che- veux, sans compter qu’il se plaint de mes caresses qui le chatouillent et de mon incapacité à garder le silence plus de trente secondes. Il se plie malgré tout à mon désir de prolonger la communion en se livrant à un rituel dont il ne comprend pas le sens, comme lorsqu’il se signe machinalement devant la dépouille du défunt exposée dans un salon funéraire. 

 

L’AUTEUR
Photo_François Leblanc (c) crédit Isabelle LeblancRomancier et nouvelliste (quatre titres unanimement salués par la critique à ce jour), François Leblanc n’y peut rien, il est psychologue. Mais d’un livre à l’autre, il manie habilement l’humour et fait toujours preuve d’une grande sensibilité dans le portrait qu’il brosse de ses personnages, et il faut croire que l’un ne peut jamais aller sans l’autre, même dans les moments les plus sombres qu’ils traversent. Si l’on arrive parfois à deviner la présence du thérapeute au fil des pages, il reste tout sagement en retrait derrière l’écrivain, au service d’une plume précise et d’une narration terriblement efficace. 

  

Communiqué de presse
Couverture haute résolution
Photo de l’auteur à venir

Éditions Druide
Collection Écarts
   
Auteur :   François LeBlanc
Lieu de naissance : Montréal
Lieu de résidence : Montréal
   
Genre : Roman
Pages : 256 pages
Prix : 22,95 $
   
Parution 31 août 2016 
 
 C1_Le fruit de mon imagination

 

logo_druide