Pages Menu
Facebook
Categories Menu
Lola et les sauvages

Lola et les sauvages

Parution 17 septembre 2014 – Voici le cinquième volet d’une heptade romanesque débutée en 2004 avec Les  larmes d’Adam. Robert Maltais écrit comme on respire. C’est pour lui un besoin essentiel. Il a toujours écrit. Avant de songer à publier, il avait déjà 13 000 pages dans ses tiroirs, plus une centaine chansons et cinq textes dramatiques, dont certains joués à Radio Canada. Sa formation de comédien diplômé de l’École nationale de théâtre le sert bien pour construire un personnage tout comme une intrigue

 

Résumé
Olivier Genest, 55 ans, plonge dans une aventure inusitée : père au foyer. Il n’a jamais vécu un agenda aussi serré que celui de sa fille. Lola n’entend pas à rire, question biberon et fesses mouillées. On ne négocie pas quand on a la couche pleine.

À 40 ans, la mère de Lola prend sa place dans le monde. Claire négocie avec mille employés.

Le Québécois et la Suissesse feront-ils longtemps bon ménage?

L’orphelin s’enracinait dans l’avenir jusqu’à ce qu’une fenêtre s’ouvre sur ses origines. Un homme vivant à Montréal semble sa copie. Quelle est l’importance de savoir d’où l’on vient? Olivier en apprendra de belles. Non seulement son histoire sera chamboulée, mais le sens de l’Histoire subira une remise en question qui redessinera sa vie. Quand on ouvre la porte au changement, il souffle où il veut, sans demander d’autorisation. Et les Sauvages? Ils s’imposeront sans lever le petit doigt…

 

Extrait
La vie n’est pas un drame, c’est une catastrophe. Olivier Genest le sait depuis l’enfance. Orphelin de naissance, il accumule les abandons. Adopté à la crèche de la Miséricorde par un couple de braves gens, le Montréalais n’a pas eu le temps de croire au bonheur qu’un accident d’auto tuait son père, paralysait sa mère et le jetait dans les bras d’une horrible grand-mère, qui détestait cet « enfant du péché ». À la mort de la vieille folle, Olivier, abordant l’adolescence, s’est retrouvé en foyer nourricier. Seul. Infiniment seul. Trop seul pour se savoir seul. Cependant, on ne touche jamais le fond. Oui, ça peut toujours être pire. Là-dessus, la vie ne déçoit pas ; elle écoeure. 

Oh ! Olivier a vécu : passant d’abord d’une femme à l’autre avant de s’attarder dans le lit d’une belle actrice mature, une mère de trois enfants, une grande comédienne adulée, une force de la nature qui brûlait les planches… jusqu’à ce que le cancer l’éteigne.

 

Robert Maltais : Depuis plus de quarante-deux ans, Robert Maltais mène une vie d’artiste : écrivant, jouant, chantant. En 2010, il est devenu directeur de la Fondation des artistes du Québec. Il ne néglige pas pour autant son métier d’écrivain et continue à exercer celui de comédien. Comme interprète de Perlin, il a enregistré un conte de Noël (écrit et publié à Québec Amérique) sur un cd de Passe-Partout qui est sorti en décembre 2013. De plus, il chante actuellement sur scène dans un spectacle monté avec Louis Caron, intitulé Parlez-moi français.

 

Communiqué de presse

Éditions Druide
Collection Écarts
   
Auteur:   Robert Maltais
Genre : Roman
Pages : 544 pages
Prix : 29,95 $
   
Parution 17 septembre 2014
 
C1_R_Maltais150DPI

 

logo_druide